Petite leçon de méditation LivelyBody's - Septembre 2020

 

La méditation est le processus qui réunit le corps et l'esprit en un seul. C'est se centrer sur le présent, le seul endroit où le corps et l'esprit peuvent n'être qu'un. Lorsque votre esprit se concentre sur le passé ou l'avenir, votre corps est dans le présent mais votre esprit est ailleurs.

Quand vous méditez, la dualité corps/esprit disparaît. La dualité entre vous et ce qui n'est pas vous-mêmes disparaît également. Vous êtes maintenant présents, là où il n'y a ni début ni fin, pas d'identité, pas de dedans et de dehors...La méditation n’est pas de la relaxation, c’est très diffèrent, même si cela peut paraitre assez proche.

La méditation vous aidera aussi à créer un équilibre entre corps et esprit de manière à ce que l’un ne domine pas l’autre. Ce qui vous permettra d’être pleinement vous-même.

C’est aussi apprendre à être bienveillant avec soi-même et les autres.

Pour bien méditer, il faut être concentré, et lorsque votre esprit s’échappe,  ramener-le doucement à la concentration. Pour cela, la respiration est un bon outil.

Elle vous apprendra à cesser de culpabiliser, à relativiser et à accueillir les choses comme elles viennent en les acceptant. Elle vous aidera à développer une autre intelligence, à explorer d’autres voix, plus naturelles, plus en rapport avec votre corps et ses besoins, plus directes et moins intellectuelles, en vous libérant des contraintes répétitives de la pensée.

La méditation est l’art de ne rien faire, pour investir son corps. Si vous voulez méditer, il vous faudra accepter de passer un moment, durant lequel il ne se passera absolument rien, sauf peut-être, accueillir ses pensées et les laisser partir.

Mais contrairement à ce que l’on pense, lorsque l’on médite, on n’est pas du tout passif. On est concentré et on se réuni, on se recentre dans le présent. Le fait d’être assis en tailleur en fermant les yeux ne suffit pas, pour changer, il faut être actif (même si on semble ne rien faire) et volontairement investi dans le moment présent.

Il y a bien entendu une part de spiritualité dans la méditation, même si aujourd’hui elle est devenue une pratique plus profane, mais méditer ne veut pas dire s’éloigner de la terre et des hommes, c’est au contraire embrasser l’humanité et retourner à la terre et à la nature, s’y ancrer en prenant conscience de sa beauté, de son importance, et réaliser que vous en êtes une partie et ne faites qu’un avec elle.

Alors, concrètement comment faire ?

On peut faire beaucoup de choses en pleine conscience (manger, marcher, effectuer un travail manuel…), on peut aussi méditer allongé, si on ne s’endors pas et que l’on reste parfaitement concentré. Mais la position la plus propice à la méditation est d’être assis en tailleur.

Vous pouvez mettre une musique zen ou d’ambiance, si cela vous aide à vous concentrer, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez aussi brûler de l’encens, cela vous aidera à vous recentrer. Si vous le pouvez, méditez dehors dans la nature, c’est encore mieux.

 Assaillez-vous en tailleur, la paume des mains vers l’extérieur (réunies ou pas), le dos bien droit, les épaules dégagées et en respirant tranquillement, prenez quelques minutes pour trouver la position dans laquelle vous êtes le plus confortable, pour ensuite ne pas avoir a trop bouger.


 Lorsque vous vous sentirez à l’aise, fermez les yeux ou bien fixer un point qui vous aidera à vous concentrer. Puis doucement, prenez 5 profondes respirations, en inspirant doucement par le nez et en expirant par la bouche. Allez chaque fois au bout de votre inspiration et au bout de votre expiration en suivant le chemin de votre souffle avec votre esprit, de manière à vous reconnecter à votre corps.


 Quand cela est fait, reprenez une respiration naturelle en veillant à ce que votre dos reste bien droit. Détendez-vous en restant concentré. Si des pensées traversent votre esprit, accueillez-les et laisser les partir, ne vous accrochez pas à elles, votre esprit doit rester libre, vide de pensées. - Appréciez ce moment durant lequel il ne se passe rien, appart vous-même réunis, corps et esprit, dans le présent. Laissez-vous porter en vous concentrant sur vous-même et laissez passer les pensées, ne lutter pas, accueillez-les et laissez-les partir.


 Ce ne sont que des pensées, elles n’ont rien de réelle. Ressentez la nature autour de vous, à quel point vous êtes reliés à elle et en faites parti. Imaginez qu’elle vous envoie de la lumière, et recevez, accueillez cette lumière.


 Après quelques temps, lorsque vous vous sentirez calme et bien concentrés, reprenez 5 respirations, mais cette fois-ci, respirez par le ventre comme les chanteurs (vous devez sentir bouger votre ventre à chaque respiration) et expirez par la gorge (cela doit provoquer un son en « ôôhhhh… » un peu long jusqu’à la fin de l’expiration. Encore une fois, suivez avec votre esprit le chemin de votre souffle. Lorsque vous expirez, tout au long de l’expiration, imaginez que vous plantez des racines dans la terre sous vos jambes et vos fesses et enracinez-vous avec elles (gardez votre dos bien droit). Au fur et à mesure de votre expiration, ressentez ces racines s’enfoncez et vous ancrez dans la terre.


 Et puis revenez à vous-même en laissant passer vos pensées. Et laissez passer le temps, laissez-le couler, il n’a plus d’importance, vous êtes ici et maintenant, dans un présent qui vous unifie, profitez de ce moment de vide. Si vous voyez que votre esprit s’échappe ou que vous « décoller du sol », reprenez les respirations qui vous aideront à retrouver votre concentration.


 L’état méditatif peut durer 30 minutes ou plusieurs heures, c’est à vous de juger ce dont vous avez besoin. Lorsque vous interrompez la méditation, faites-le en douceur, lentement avec calme et étirez-vous pour libérer vos muscles qui sont restés longtemps dans la même position. Puis reprenez doucement vos activités, sans vous brusquez.